Expédition

L’expédition est un processus qui consiste à assurer l'organisation et le suivi du transport de marchandises à partir du lieu d'origine jusqu’au lieu de destination.
Ce processus est pris en charge par le vendeur, le fabricant, l'importateur ou l'exportateur, ou encore par un sous-traitant, prestataire de services de logistique, qui agit alors au nom de l'expéditeur. Le transport maritime porte sur les processus d’information logistiques des entreprises et des opérateurs commerciaux et sur les activités de transitaire des sociétés de transport.

Défis

Les importantes questions qui se rapportent à l'organisation de l’opération de transport sont les suivantes:

  • le coût du transport
  • le délai de livraison
  • le choix du mode de transport
  • les relations avec les systèmes d’achat ou de production de l’entreprise
  • les dispositions relatives à certains produits particuliers
  • les itinéraires possibles
  • la flexibilité au niveau des modalités de transport
  • les prescriptions en matière d’équipements de transport.

Le transport des marchandises s’effectue généralement à la suite d'un contrat d’achat conclu entre un vendeur et un acheteur. De plus en plus de marchandises (pièces ou produits finis) font l’objet d’un transport interne entre différentes entreprises d’une même compagnie multinationale (on estime que cela représente environ 70% du transport international). Les conditions convenues entre les parties au sujet de leurs responsabilités respectives, et les modalités relatives au coût du transport et de la livraison, constituent la partie centrale d'un accord commercial. La Chambre de commerce internationale a élaboré un ensemble de conditions générales de livraison, connus sous l’appellation INCOTERMS, et dont l’usage est très répandu.

L’expédition peut s’avérer une opération très complexe, car elle met en présence différentes parties prenantes issues du secteur privé (par exemple, acheteur, vendeur, exportateur, importateur, compagnies maritimes, entrepôts, terminaux, transitaires, courtiers en douane) et les pouvoirs publics (douanes, autorités portuaires, autorités sanitaires, etc.). Toutes ces parties doivent être informées en temps opportun sur la progression et le déroulement de la chaîne de transport. Il est souvent difficile d’assurer le suivi et la localisation de la marchandise alors qu’elle est en mouvement. Dans le domaine du transport maritime international, de nombreuses prescriptions et réglementations transfrontières spécifiques en matière de marchandises ont un impact sur le transport physique et sa gestion. Une bonne communication entre les différents acteurs de la chaîne de transport est essentielle pour le bon fonctionnement de l'expédition des marchandises. Il est donc essentiel d’utiliser les normes internationales d'échange de données, afin de faciliter et de simplifier ce processus complexe qu’est l'expédition.

Les principales questions relatives à la facilitation des échanges dans le domaine du transport maritime sont les suivantes:

  • respecter la législation en vigueur sur la marchandise transportée en vue de la préparation des envois, de l’emballage et de l’équipement à utiliser pour le transport,
  • préparer les documents requis qui vont, soit accompagner les marchandises, soit être transmis aux autres acteurs faisant partie de la chaîne de transport, tels que les lettres de transport, les certificats d’origine et les certificats des produits agricoles,
  • transmettre les renseignements détaillés pertinents concernant l’envoi en question aux autres opérateurs qui organisent et assurent le transport, ou une partie de celui-ci, afin qu’ils puissent être en règle avec les règlements et procédures en vigueur,
  • prendre les mesures adéquates en cas de changement susceptible d’intervenir au niveau du transport et par conséquent aussi au niveau des documents requis, par exemple lorsqu’il y a changement du mode de transport utilisé,
  • prendre les mesures adéquates en cas de changement de propriété et de responsabilité qui s’appliquerait aux marchandises et au transport et
  • assurer la sécurité des marchandises pendant le transport.

Solutions de mise en œuvre

Les solutions aux problèmes précités sont les suivantes: le respect des conventions internationales élaborées par des organismes officiels internationaux, tels que l'Organisation Mondiale des Douanes et les Organisations Internationales du Transport; l'introduction de prescriptions harmonisées et normalisées en matière de documents; une réglementation sur le transit transfrontalier ; l'utilisation de la technologie moderne de l'information sous la forme de Systèmes Portuaires et Aéroportuaires Intégrés et de portails d’expédition; et les systèmes d’information logistiquesqui permettent l'échange de renseignements tout au long de la chaîne de transport.

Il existe un grand nombre de recommandations de la CEE-ONU et du CEFACT-ONU qui facilitent l'expédition, par exemple: la recommandation n°1 sur la formule-cadre pour les documents commerciaux, et les recommandations relatives aux listes de codes.