La Corporation Internationale Islamique du Financement du Commerce (CIFC)

La Corporation Internationale Islamique du Financement du Commerce (CIFC) est une entité autonome au sein du Groupe de l’Islamic Development Bank (IDB) qui a vocation à développer les échanges pour améliorer la situation économique et l’existence des individus dans le monde islamique. La CIFC a regroupé l’ensemble des activités de financement des opérations commerciales qui étaient auparavant gérées par divers services au sein du Groupe de l’IDB. Ses premières opérations ont eu lieu à Muharram 1429H (janvier 2008G). L’objectif premier était d’encourager le commerce entre les pays membres de l’Organisation de la Conférence islamique (OCI). La Corporation aide les entreprises des pays membres à accéder plus aisément au financement des activités commerciales et elle leur fournit les outils nécessaires au renforcement de leurs capacités afin de les aider à rivaliser avec succès avec leurs concurrents sur le marché mondial.
Le Programme de coopération et de promotion du commerce (TCPP, Trade Cooperation and Promotion Program) est le bras de la CIFC en charge de la promotion et la facilitation du commerce. Le TCPP propose une assistance technique dans le domaine commercial (TRTA, Trade Related Technical Assistance) dans le but d’améliorer le commerce et la coopération commerciale ainsi que l’intégration économique régionale entre les pays membres de l’OCI.
Depuis 2012, le TCPP adapte ses interventions TRTA sous le credo Aide pour le commerce: un programme régional complet de développement du commerce. Pour aider les pays membres à surmonter les contraintes liées à l’offre, l’Aide pour le commerce contribue au développement des capacités commerciales des pays membres et à l’amélioration de la coopération économique régionale en appliquant des mesures de facilitation des échanges au niveau national et transnational. La CIFC collabore avec des institutions de développement commercial régionales et internationales dans le cadre de la conception et la mise en œuvre de ces programmes, afin d’aborder dans une optique plus globale et plus intégrée les difficultés rencontrées par les pays membres dans le domaine commercial. L’Initiative Aide pour le commerce au profit des Etats arabes (AfTIAS), le Trade Knowledge Bridge Program et l’Initiative Aide pour le commerce au profit des économies d’Asie centrale (SPECA) sont autant d’exemples de tels programmes, et incluent diverses mesures de facilitation des échanges.

Activités de la CIFC/TCPP relatives à la facilitation des échanges

  • La CIFC travaille aux côtés de ses partenaires internationaux afin d’aider ses pays membres à identifier (et éliminer, dans la mesure du possible) les obstacles réglementaires et procéduraux entravant le commerce et le transport. A cet égard, la CIFC propose un cofinancement avec les organisations internationales et/ou fournit un appui financier partiel aux pays membres afin de mener des études sur les mesures non tarifaires et conduire une Analyse du processus d’affaires (BPA).
  • Dans le cadre de l’AfTIAS, la CIFC collabore étroitement avec ses partenaires de mise en œuvre afin d’améliorer les capacités douanières, améliorer la gestion aux frontières et appuyer l’application de systèmes électroniques par les services de dédouanement. Diverses initiatives de renforcement de capacités sont en cours de mise en œuvre; elles sont en lien avec des projets de plus grande envergure visant à améliorer les pratiques de gestion commune des douanes entre le Soudan et l’Egypte, la Jordanie et l’Arabie Saoudite en tant que projets pilotes.
  • La CIFC promeut et soutient le partage de connaissances et la coopération entre les pays membres dans le domaine de la facilitation du commerce et du transport et elle aide les pays membres à adhérer aux accords pertinents en la matière. A cette fin, elle organise des séminaires, des ateliers et des programmes de formation en coopération avec les organisations internationales et régionales sur les thèmes de la facilitation du commerce et l’intégration régionale. En outre, la traduction en langue arabe du Guide pratique de la CEE-ONU relatif à la facilitation du commerce (TFIG) compte au nombre des initiatives de la CIFC visant à appuyer le développement des capacités institutionnelles des autorités nationales en charge de la facilitation des échanges puisqu’elle permet aux pays membres arabophones d’accéder à des informations sur la question.