Modèle de données

Un modèle de données signifie, dans ce contexte, des structures sémantiques qui peuvent être utilisées pour créer des profils de message sans tenir compte de la syntaxe. Le CEFACT-ONU a élaboré la Spécification technique des composants communs (CCTS) pour faciliter l’élaboration de modèles de données de façon structurée. Les modèles de données devraient être harmonisés dans un domaine et fournir l'interopérabilité entre les entreprises et les gouvernements dans des situations d’entreprise à entreprise (B2B) et d’entreprise à gouvernement (B2G).

Le problème

Les analystes ne sont pas en mesure de créer facilement la convergence, sans un modèle de données qui contient la sémantique d'un processus d’affaire ou d'un document. Lors de l'analyse des exigences des systèmes de documents disparates, il importe de définir et d'enregistrer chaque élément et sa relation par rapport aux autres éléments de manière à les récupérer facilement et éviter ainsi les doubles emplois et la confusion.

La solution

Le Pan European Public Procurement Online (PEPPOL) qu’on peut traduire par passation des marchés publics paneuropéens en ligne, donne la définition suivante du modèle de données : "C’est un ensemble de données contenues dans un document d'entreprise, et une structure et une métadonnées qui permettent l’organisation des données." Cependant, il peut aussi être un modèle de données hiérarchisé ou référencié dans lequel les éléments du document sont stockés et harmonisés. En d’autres termes, chaque élément du document est mis dans un contexte et étiqueté, ce qui permet de connaitre sa position dans le document, ainsi que dans la hiérarchie. Chaque élément provient d'un composant commun ou de base, similaire à la façon dont les classes héritent les unes des autres et, finalement, constituent une classe commune. Cependant, avec le CCTS, l'entité enfant est un sous-ensemble créé par la restriction des éléments parents.
Le Groupe de travail des procédés commerciaux du CEFACT-ONU a défini, dans la recommandation n° 18 de la CEE-ONU, la chaîne d'approvisionnement internationale en termes simples : acheter, expédier et payer. De nombreuses initiatives ont fait figurer cela dans un modèle de données de référence, de sorte que tous les éléments soient liés ou en rapport avec un de ces termes.
Deux modèles hiérarchiques donnent ce genre de structures, il s’agit du:

Les deux modèles utilisent le CCTS du CEFACT-ONU, ce qui assure qu'ils sont interopérables et susceptibles d'être recensés au niveau de la sémantique. Dès que la question de la sémantique est réglée, il est plus facile d’avoir un document standard utilisant une syntaxe spécifique. C’est donc là une condition préalable que de disposer de documents standards basés sur des modèles robustes, ce qui n’est pas le cas des documents standards antérieurs, comme l' UN EDIFACT, où chaque document ne faisait pas partie d'un modèle de données hiérarchisé.